Partagez | 
 

 J'aimerais sourire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jin Himura





&& ::
●● Métier: Professeur d'art martiaux.
●● Âge du personnage : 26.
●● Relationships :
MessageSujet: J'aimerais sourire.   Mar 23 Sep - 10:33




∆ ∆ Himura Jin
feat. Ulquiorra Schiffer - BLEACH

●● SURNOM : Les élèves le surnomment El Diablo.
●● ÂGE : 26 ans.
●● SEXE : Mâle.
●● SEXUALITÉ : Hétérosexuel.
●● GROUPE: Réprouvés.
●● MÉTIER : Professeur en arts martiaux.
Delete the past. Every step is pure.


∆ Once upon a time

I.Elisa.

"Elisa ! Et tiens, c'est à toi."

Un jour comme un autre, du moins c'est ce que je croyais. Aujourd'hui, ma vie allais changer du tout au tout. J'arpentais les couloirs de la FAC du haut de mes dix-huit ans. J'étais plongé dans un livre. Un livre qui racontait l'histoire d'un homme qui a tout perdu suite à ses erreurs et qui essaie de se racheter. Je trouvais ça très intéressant, même si ça ne se voyait pas. Je ne regardais pas où j'allais, uniquement concentré sur ma lecture. Tant et si bien que j'ai percuté quelque chose, non quelqu'un et que le livre m'a échappé des mains. Je l'ai regardée, sans bouger, elle était magnifique. Elle avait de longs cheveux roux et de grands yeux bleus. Elle m'a regardé en souriant. Un sourire que je n'ai pas pu lui rendre malgré mon coeur qui s'accélérait me faisant penser que ça aurait été la meilleure chose à faire. Sourire. Mais je ne sais pas comment faire. Je suis resté immobile alors qu'elle me tendait mon livre qu'elle venait de ramasser. Elle m'a donné son prénom. Je ne l'ai jamais oublié. Tout est parti de là. Un livre, une bousculade, un regard et un sourire à sens unique.

"...Jin..."

II.Bonheur.

"Tu es beau Jin, admirablement beau, mais pourquoi as tu toujours l'air si triste ?"

J'ai vingt et un an. Je me réveille tranquillement dans les bras d'Elisa après une nouvelle nuit. Je vais passer une main dans ses cheveux. Je suis heureux, très heureux. Elle se réveille peu après pour m'offrir un sourire, que je ne peux toujours pas lui rendre. Elle vient embrasser mes lèvres tout doucement en me saluant avant de se dresser comme une flèche pour aller faire le déjeuner. Je m'assied dans le lit, je regarde la chambre encore quelque peu assommé par le sommeil, ça fait déjà trois ans que j'ai rencontré Elisa, bientôt deux que nous vivons ensemble. Et tout va bien. Tout est parfait. Je la rejoins tranquillement dans la cuisine pour le petit déjeuner. Comme toujours, elle me sourit et elle me raconte des tas de choses que j'écoute avec plaisir. Même si ça ne se voit pas. Encore une fois, elle termine avant moi et va s'emparer de la salle de bain, pour un bon moment. Alors j'attend sagement, tranquillement. Je reprend un café et je vais m'allumer une cigarette su notre petit balcon. Finalement, c'est à mon tour, je prend un peu mon temps moi aussi bien que ce ne soit pas néscessaire. Et je finis par sortir uniquement vêtu d'un caleçon et d'un jean. Elisa est assise sur le lit elle me regarde entrer dans la chambre sans jamais s'arrêter de sourie. Elle me dit que je suis beau, mais que j'ai l'air triste. Je lui répond que pourtant je suis heureux en tirant sur le coin de mes lèvres du bout des doigts. Alors elle sourit encore plus et elle me dit que tout va bien. Je continue à être heureux alors. Même si je ne peux pas le montrer.

"J'ai l'air triste..? Pourtant je suis heureux."

III.Genji.

"Jin, mon amour... Tu vas être papa..."

Quelques mois plus tard, alors que je rentrais du travail, Elisa s'est précipitée sur moi à peine la porte franchie. Elle a pris mon visage entre ses mains. Ses yeux était emplis de bonheur un bonheur bien plus grand que d'accoutumée. C'est sans détour qu'elle m'a annoncé la nouvelle. Nous allions avoir un enfant. Mon coeur a raté un battement, puis deux. En l'espace d'une seconde je me suis trouvé empli d'une joie immense que je ne pouvais exprimer. Je l'ai serrée contre moi avec toute la tendresse dont j'étais capable. Tout s'est enchaîné très vite, le temps à filé comme jamais. Nous avons déménagés dans un appartement plus grand, fait les aménagements nécessaires à la venue du petit. Choisi un prénom. Et elle souriait, toujours elle souriait. Alors que je moi je m'inquiétait toujours pour un rien. Même si ça ne se voyait pas sur moi je m'inquiétait je me demandais si tout se passerait bien, j'étais au petit soin, je répondais au moindre de ses besoins. Et elle me disais que tout irais bien et je la croyais. Mais je ne pouvais pas cesser de m'inquiéter. Finalement il est arrivé, Genji un nouveau né vigoureux et en parfaite santé. J'étais l'homme le plus comblé sur cette terre. J'ai vu le petit faire ses premiers sourires, ses premiers pas, dire ses premiers mots. Je ne pouvais pas rêver meilleure vie. Et pourtant j'étais toujours incapable de leur sourire.

"C'est merveilleux."

IV.Tristesse.

"Pourquoi tu ne réagis pas ! Il ne reviendras jamais Jin, jamais..."

J'ai vingt cinq ans. Tout le monde est vêtu de noir, tout le monde pleure mais pas moi. Ils pleurent devant le petit cercueil. Le petit cercueil orné du prénom de mon fils. Genji n'est plus là. J'ai le coeur fendu, ouvert en deux. Je soutiens Elisa d'un bras et dans mon autre main je tiens un lys blanc. Nous sommes tous effondrés. Mais je suis le seul à ne pas savoir comment l'être. Et pourtant, j'ai mal, horriblement mal. Je ne peux que me dire que c'est cruel. Cruel qu'on nous ai retiré notre fils qui avait à peine commencé à vivre. La cérémonie arrive à son terme et le cercueil est mis en terre avec le lys blanc. Tout le monde s'en va, en nous offrant toutes leurs condoléances. Et quand nous sommes seuls, elle se remet à crier, hurler à laisser toute sa tristesse jaillir en restant contre moi. Et je ne peux que la regarder. La serrer contre moi. Elle finit par lever les yeux vers moi, son visage ravagé par les larmes et son regard brillant d'une lueur furieuse. Elle me demande pourquoi je ne réagis pas, ça me fait mal. Très mal. Je m'excuse, je lui dit que je n'y arrive pas. Que je n'ai jamais su. Elle s'énerve me repousse. Elle me dit qu'elle a besoin d'un sourire, qu'elle a besoin de voir que je l'aime vraiment. Elle me dit que maintenant c'est trop dur, qu'elle ne peut plus continuer. Et moi je ne peux que souffrir en silence de la voir partir. J'ai essayé de l'appeler. J'ai essayé de la retenir. Mais elle n'a rien voulu savoir. Elle est partie. Et moi je suis resté seul avec ma souffrance invisible. Peut-être que personne ne le saura jamais.

"Pardon. Je n'y arrive pas. Je ne sais pas comment faire."

V.Vide.

"..."

J'ai vingt six ans. Et je suis seul. Horriblement seul dans un appartement bien trop grand pour une seule personne. Seul assis sur les décombres d'une vie ravagée par le destin. Mais je veux vivre encore. Je ne veux pas abandonner. Je n'y arriverais sans doute jamais seul. Mais j'essaierais. Je ne pourrais jamais faire table rase du passé, mais je peux toujours me construire un avenir. C'est mon droit le plus absolu. Le droit de vivre. Je ne peux pas faire abstraction de ma souffrance, elle sera toujours là, quelque part. On ne pourra jamais me l'enlever. Mais je ne me laisserais pas déborder. Je serais toujours là. Et puis j'ai encore tant à apprendre. J'aimerais pouvoir rire, sourire, pleurer. Pour qu'un jour je puisse enfin évacuer toutes ses émotions qui prennent mon coeur et le font battre en grand. Je ne veux pas m'arrêter. Je veux avancer. Je veux vivre.

"Laissons au passé, ce qui appartient au passé."


∆ You're so badass

"Tu es beau Jin, admirablement beau, mais pourquoi as tu toujours l'air si triste ?"

Il reste impassible, immobile. Absence totale de réaction. Pas même un battement de cil. Sur un mètre soixante dix huit de corps, pas un mouvement. Aucune émotion visible dans ses grands yeux verts quelque peu cachés par ses cheveux noirs de jet coupés mi-longs. Aucun geste à peine celui de sa respiration. Il reste immobile.  Il la regarde avec cet air profondément triste qui ne quitte jamais son visage. Il finit par bouger, remonte ses mains pour les regarder, des mains fines et puissantes. Il baisse les yeux sur son torse. Il y voit l'aile brisée apposée sur son pectoral droit ces ailes qu'il a rejeté alors qu'il était tout petit. Il relève les yeux en laissant tomber ses bras sur le côté. Il n'est pas baraqué, mais il est sec et impeccablement dessiné. Ses muscles sont finement taillés sous sa peau blanche, bien trop blanche qui lui donne une allure fantomatique. Il est merveilleusement beau. Et pourtant il ne voit qu'elle. Il remet son t-shirt, puis sa veste, sa veste blanche toute simple qui ne le quitte que pour aller au lavage. Il n'a pas de style particulier. Il ne se détache pas du monde à ce niveau là. Mais pour le reste, il est merveilleusement beau.

"J'ai l'air triste..? Pourtant, je suis heureux."
"Pourquoi tu ne réagis pas ! Il ne reviendras jamais Jin, jamais..."

Il ressens les choses, toute sorte de choses, il est humain.  Mais on ne peux pas savoir. Parce qu'il est incapable de l'exprimer. Il est calme en toutes circonstances. Du moins c'est ce qu'on peut supposer. On ne sait pas. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas méchant, bien au contraire. Il est profondément gentil. S'il a un jour fait du mal, ce n'était pas de son propre fait. Ou seulement pour se défendre. Il aime être seul, ça a toujours été. Mais il ne rejette pas la compagnie, au contraire il l'apprécie. C'est comme si personne ne le dérangeait jamais. Du moins c'est ce qu'on peut supposer. On ne sait pas. Il est capable d'aimer, il a aimé. Il s'est montré tendre et attentionné que ce soit envers sa compagne ou envers son fils. Du moins c'est ce qu'on peut supposer. On ne sait pas. Il a mal terriblement mal, mais il n'en parle jamais. Parce que personne ne s'en soucie, personne ne demande. Alors il se tait. Il ressens des choses, toute sorte de choses mais il ne peut les exprimer. On peut juste supposer. On ne sait jamais. Mais il y a une chose qu'il a toujours voulu. Il a toujours voulu apprendre à faire jaillir tout ce qui peut brûler dans son coeur. Vous l'auriez vu devant le miroir en train de tirer sur le coin de ses lèvres pour essayer de sourire...

"Pardon. Je n'y arrive pas. Je ne sais pas comment faire."


∆ & toi, t'es qui ?

●● Ton peuseudo : Lexou forever.~
●● Âge : 21 forever.~
●● Zelda ou Link ? Lexou forever.~
●● Comment tu nous a trouvés ? Je t'aime forever.~
●● Des suggestions ?Plus d'amour.~
●● Le mot de la fin, alay ! Une saucisse en plus dans ma galette !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kana Shinomiya

Propriété d'Abel




&& ::
●● Métier: Glandue.
●● Âge du personnage : 21 ans.
●● Relationships :
MessageSujet: Re: J'aimerais sourire.   Mar 23 Sep - 18:20


Ce que Kana en dit


●● Arrêtez de tous me faire mal au kokoro avec vos histoires ;;. Je me suis toujours pas remise de celle de Kazuto, et tu me ponds celle-là ;;. Vous êtes vilains avec moi ;;. Mais j'aime les personnages qui souffrent, alors je me plains pas. Du coup j'ai pas besoin de te dire que j'aime celui-là. C'd'ailleurs la première fois que j'vais te voir jouer ce genre de personne, ça va être drôle, j'sens. 'u' Enfin bref, j'ai aimé ta fiche, j'aime ton personnage, je t'aime et je te valide. ewe ♥

●● Tu peux dès maintenant aller ouvrir ta fiche de liens, faire une demande de logement (mais t'es pas obligé) et même faire une demande de RPs, ou en ouvrir un directement.

Je suis Chuck Norris, et j'approuve cette fiche. ♥

Jin Himura a écrit:
●● Des suggestions ?Plus d'amour.~
Je te donne pas assez d'amour ?! D:



Is there a meaning for wings that
cannot fly ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jin Himura





&& ::
●● Métier: Professeur d'art martiaux.
●● Âge du personnage : 26.
●● Relationships :
MessageSujet: Re: J'aimerais sourire.   Mar 23 Sep - 18:24

Bien sûr que si tu me donne assez d'amour chaton, mais j'aime tellement que j'en redemande. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kana Shinomiya

Propriété d'Abel




&& ::
●● Métier: Glandue.
●● Âge du personnage : 21 ans.
●● Relationships :
MessageSujet: Re: J'aimerais sourire.   Mar 23 Sep - 18:27

Pffuit. Pk tu mens

Bien rattrapé. ♥


Is there a meaning for wings that
cannot fly ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'aimerais sourire.   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'aimerais sourire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» * sourire machiavélique *
» Videos qui vont vous donner le sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sora no K :: Fiches validées.-