Partagez | 
 

 Pour dealer, il faut avoir l'art et la manière. - teruki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Teruki Takanashi




MessageSujet: Pour dealer, il faut avoir l'art et la manière. - teruki   Sam 13 Sep - 22:28




∆ ∆ Teruki Takanashi
feat. kurosaki tasuku + dengeki daisy

●● SURNOM : Teru ; Ruki ; Kiki
●● ÂGE : 25 ans.
●● SEXE : Homme.
●● SEXUALITÉ : Hétérosexuel.
●● GROUPE: Réprouvé.
●● MÉTIER : Monsieur fait dans la drogue, il est donc dealeur.
bloodsheds begets bloodsheds. hatred begets hatred. the rage and emotion sinks into the land and stains it with the crest of blood. no matter how many it happens, they never learn. those violent fools.


∆ Once upon a time

Depuis toujours, Teruki a vécu dans une famille aisée. Sa mère a toujours aimé faire de petites fêtes en compagnie de ses soi-disant amies, des femmes hypocrites qui n'ont rien de mieux à faire que de parler sur le dos des autres en attendant que leurs petits maris rentrent du travail. Quant à Teruki, il a toujours préféré s'éloigner de son univers familial, son père a toujours été le seul à travailler mais très vite, l'homme a été ennuyé de son quotidien. Lui qui n'a eu aucune reconnaissance de sa femme ou de son fils, il s'est mis à toucher à la drogue afin de goûter à un plaisir éphémère ; un plaisir qu'il n'aurait jamais avec sa famille.

Teruki lui, fut loin de se douter des bêtises de son idiot de paternel et sa mère, elle a préféré être aveugle devant les actes de son mari tant que son quotidien n'en était pas chamboulé. Jusqu'à ce jour...
Le jeune homme alors âgé de seize ans a senti des immenses bouffées de chaleur, il s'est sentit mal. Fiévreux. Sa nuque s'est mis à lui lancer très violemment comme si celle-ci allait exploser. La douleur fut telle que le blond a été victime d'un malaise malgré sa carrure.
C'est dans son lit que Teruki s'est réveillé, sa mère très inquiète malgré son comportement a cependant affiché une expression à la fois de soulagement mais aussi de fierté. Oui, son fils est désormais un enfant des cieux. Voilà, elle va pouvoir encore se vanter auprès de ces pourris sans se soucier du reste. Tous une belle bande de bras cassés.

Une année s'est écoulée depuis cet incident, le garçon a décidé d'arrêter les cours qu'il a jugé de toute manière, trop ennuyeux. Des cours avec des professeurs soporifiques, des connaissances qui montrent une amitié factice. Tout ça, très peu pour Teruki qui préfère vivre sa vie comme il l'entend. Alors il prend globalement le même chemin que son père ; la drogue. Sauf qu'au lieu d'être le consommateur accro aux substances, il préfère devenir celui qui fournit tous ces abrutis qui comme son paternel, cherchent à fuir une vie monotone. Fantasmer sur des personnes bien meilleures que soi-même ou rêver, désirer des choses qu'ils n'auront jamais. Il a suffit d'élargir ses fréquentations afin de développer une bonne clientèle et une excellente marchandise, cela lui a même permis de rencontrer un de ses meilleurs amis, si ce n'est le meilleur de tous puisque ils sont comme les deux doigts de la main, il s'agit de Masamune. Ils ne fonctionnent jamais l'un sans l'autre, Masamune est un peu comme son bras droit également.

Les mois s'écoulent, encore une année passe pour Teruki. Il fait alors la rencontre de Sidney, une jeune femme charmante et loyale. Presque instantanément, le blond est sous son charme, ils ont vécus une relation vraiment très forte pendant cinq longues années. Ce qui est certain c'est que Teruki n'a jamais aimé quelqu'un comme elle, il n'aimera plus jamais personne comme cette jeune femme si forte. Il ne renoncera jamais également à elle, ne la laissera jamais partir avec quelqu'un d'autre quitte à s'assurer qu'il soit celui qui puisse partir avec elle. C'est ça qu'on appelle l'amour mais ce dernier a ses limites, du moins, dans la tête du garçon.

Les Érudits, ce groupe qui par intérêt purement scientifique font disparaître les enfants des cieux comme lui ou bien d'autres. Tout est allé très vite, ils ont investis son chez lui, ont neutralisés ses parents et l'ont emmenés.
C'est ainsi que les tortures qu'ils appellent « expériences » ont démarrées, aucun moyen de s'enfuir. Rien. Le vide, le néant, la mort. Teruki s'est renfermé sur lui-même en espérant apercevoir une lueur d'espoir dans ce cauchemar.

« Pourquoi ? »

Il s'est posé cette question maintes et maintes fois. Le fait de ne pas être comme les autres l'a rendu encore plus effrayé par son entourage pendant toutes ces années, malgré cela, il a réussi à aimer. A garder sa clientèle, ses amis. Ça a été dur. Mais Sidney a pu réussir et il a réussi à son tour grâce à elle.

Le jour de l'expérience, Teruki a décidé d'en finir lui-même avec ce cauchemar. C'est un certain Lloyd qui s'en occupe aujourd'hui, c'est d'ailleurs de sa faute si Teruki s'est retrouvé ici. A la fin de la séance, le jeune homme fut mine de retourner dans sa chambre lui faisant plus office de prison qu'autre chose au final. Des mois à être docile. Le coup fut parti. Du sang. Il a brisé le nez de ce Lloyd et a fuit afin de ne pas se faire prendre.

« Au secours ! »

Une voix féminine, elle hurle de toutes ses forces. Sûrement une de ces pauvres personnes. N'écoutant que son grand cœur, Teruki décide de l'emmener avec elle et avec les circonstances, elle devient sa petite protégée tandis qu'ils fuient tous les deux. Pendant deux mois, il s'occupe d'elle avant de disparaître de sa vie purement et simplement ; aucune explication. Elle n'a plus besoin de lui et il ne veut pas d'un fardeau. Surtout pas avec ce qu'il a découvert...

«  Pourquoi ? »

Cette question lui revint encore en tête et pourtant ; il a découvert qu'il est désormais un réprouvé grâce à un dossier qui traînait dans la pièce qu'il a fui. Sa marque se trouvant sur sa nuque est désormais brisée. Il ne pourra jamais être l'un des élus des cieux désormais.
Sa haine pour ceux qui ont été choisis grandit de jour en jour, il ne le supporte pas. Se laisse prendre au piège par ses sentiments négatifs. C'est lorsqu'il revoit Sidney qu'il se rend compte de tout ça.

«  On ne peut plus être ensembles. »

Fut sa seule justification. Il n'a jamais osé lui dire qu'il éprouve une haine sans pareille pour elle et malgré ça, il l'aime encore. Mais ils ne peuvent plus être ensembles, il ne le veut plus. Teruki ne veut pas être celui qui restera toujours en arrière par rapport à son ex petite-amie. Parce que ça l'effraye qu'il soit aussi celui qui puisse lui faire du mal en étant dominé par la haine et la jalousie. Alors autant qu'elle pleure de leur séparation et qu'elle passe à autre chose ensuite. C'est la fin.

La gare désaffectée. Plus personne ne vient ici depuis belle lurette. Il s'y sent bien, c'est sa maison...


∆ You're so badass

Ses parents sont japonais mais sa mère possède des origines européennes, françaises plus précisément qui expliquent que le jeune homme a hérité de la magnifique couleur des blés bien qu'elle ne soit pas aussi prononcée que de l'autre côté du globe, dans les pays européens. Ses mauvaises habitudes se limitent à fumer énormément, boire de temps à autre car il reste un amateur d'alcools et également à faire la feignasse. En effet, il ne range ou ne fait le ménage que lorsqu'il en a la motivation ce qui arrive rarement. Il pense même à engager une femme de ménage afin de le faire à sa place.

Sa tenue vestimentaire n'est pas négligée mais il n'est pas pour autant quelqu'un qui va porter un costume haut de gamme pour jouer les frimeurs. Sa chemise est toujours ouverte de un ou deux boutons sur le haut afin de dévoiler une infime partie de son torse relativement musclé. Il porte en général avec une veste noire. Autrement chez lui, il porte des survêtements afin de pouvoir être à l'aise. Car il ne supporte absolument pas les habits qui le feraient se sentir mal à l'aise. Teruki a donc plutôt des habitudes vestimentaires assez décontractées. Pas question d'être un pingouin et de toute manière, il n'a jamais de grandes occasions pour s'habiller autrement.
Teruki est une grande gueule, que cela vous plaise ou non, il vous dira ce qu'il pense et qu'importe si ça vous blesse. Oh non, ce n'est pas qu'il s'en fiche mais il estime simplement que la vérité doit être entendue lorsque c'est le cas.
Bien sûr qui dit grande gueule dit vulgaire, le blondinet a un langage très fleuri et il n'hésite pas à se servir de sa langue bien pendue comme de ses poings car il a une préférence pour la violence dut à son impulsivité. Ses défauts ne se limitent pas qu'à ça, il est possessif, énormément ainsi que jaloux. Lorsqu'il considère que quelque chose ou quelqu'un lui appartient, c'est ainsi et pas autrement au risque de tâter de ses poings. Son addiction à la cigarette est aussi grande que sa mauvaise foi, il refusera toujours d'admettre des choses qui le mettraient dans l'embarras le plus complet. De plus, Teruki n'en reste pas moins quelqu'un de très détaché qui ne s'intéresse pas plus que ça à ce qui l'entoure.

Quant à ses qualités... Et aussi surprenant que cela puisse paraître, il est protecteur et patient – jusqu'à une certaine limite – avec de rares personnes. Il est également un garçon très dévoué possédant un cœur d'or bien qu'il ne le montre jamais par fierté, les gens qui le connaissent, le savent. Malgré le fait qu'il passe pour un jeune homme violent et irascible, il est néanmoins une personne très intelligente qui sait ce qui veut quand il le veut.


∆ & toi, t'es qui ?

●● Ton peuseudo : Hoshi
●● Âge : 22 piges.
●● Zelda ou Link ? Error 404. Zelda...
●● Comment tu nous a trouvés ? Le petit Svein m'a motivé à venir ici !
●● Des suggestions ?Aucune, c'est très bien ici !
●● Le mot de la fin, alay ! Je veux me bastonner ! eve



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kana Shinomiya

Propriété d'Abel




&& ::
●● Métier: Glandue.
●● Âge du personnage : 21 ans.
●● Relationships :
MessageSujet: Re: Pour dealer, il faut avoir l'art et la manière. - teruki   Lun 22 Sep - 21:30


Ce que Kana en dit


●● NJEZKECLLZCKLEZ. Teruki. Mon Teruki. *^* Enfin fini *^*. Alors alors. Bha... Je sais pas trop quoi te dire, honnêtement. Tu avais peur que ton histoire soit bâclée, mais moi elle m'allait ! Elle se laisse lire, tu as bien cerné Teruki, et je suis ravie de le constater. Pis d'ailleurs je suis toujours aussi fan de ton style d'écriture, et je vais réclamer mon dû avec un RP parce qu'au final ça s'est trop vaguement fait 8D. Bref, je m'égare. Ta fiche a été agréable à lire, j'ai rien à relever. (Même de fautes, t'es chiante, j'aime bien chipoter /PAN/). Alors tu peux dès maintenant commencer à t'amuser à nos côtés ♥.

●● Tu peux dès maintenant aller ouvrir ta fiche de liens, faire une demande de logement (mais t'es pas obligé) et même faire une demande de RPs, ou en ouvrir un directement.

Je suis Chuck Norris, et j'approuve cette fiche. ♥



Is there a meaning for wings that
cannot fly ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Pour dealer, il faut avoir l'art et la manière. - teruki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer
» Il faut avoir un charme fou, pour que d'un simple regard, l'on se fasse désiré - Nathan Salguero
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Mon D25 2 N
» Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sora no K :: Fiches validées.-