Partagez | 
 

 ◭ Look at this white head. ~ ▪▪▪ SVEIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Svein Hartmann





&& ::
●● Métier: Stagiaire.
●● Âge du personnage : 20 ans.
●● Relationships :
MessageSujet: ◭ Look at this white head. ~ ▪▪▪ SVEIN   Ven 12 Sep - 9:13




∆ ∆ Hartmann Svein
feat. Juuzou Suzuya + Tokyo Ghoul


●● SURNOM : Appelez-le aussi Freya, il en sera très ravi.
●● ÂGE : Il va sur ses vingt-ans.
●● SEXE :
●● SEXUALITÉ : Il est pansexuel.
●● GROUPE: Érudit.
●● MÉTIER : Stagiaire.

∆ Once upon a time

« Mon garçon, tu vas habiter ici. »

Ici ? Pourquoi ici ? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter cela ? Pourquoi je suis éloigné d'elle ? Dites le moi. Et cela dégringole. La chemise de cet homme qui se dit être mon nouveau père se déchire entre mes doigts. Impossible de contrôler les mouvements de mon corps, les gestes violents. Je ne veux pas de ce type comme père. Rendez la moi. Je la veux…

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Freya.
Vous ne savez pas ? Ce prénom m’obsède. Et pas seulement. Cette fille également. Elle seule que j’ai rencontré dans cette grande maison, où d’autres enfants essayent de commencer leur nouvelle vie. Un orphelinat. C'était dans ce grand couloir blanc. Image impossible à effacer de mon esprit. Parfois, lorsque que je le traversais, j’avais l’impression qu’il n’avait aucune fin. C’est surtout que je n’avais pas compris que je tournais en rond. Puis j'étais tombé sur elle. Elle riait tout le temps. Pour rien. Là, elle se moquait car j’étais passé devant elle plusieurs fois. Et je ne l’avais même pas remarqué. Il avait fallu que son rire ait résonné dans le couloir infini pour découvrir son existence. Oui, elle était bien devant mes yeux, cette demoiselle à la chevelure dorée tenue par des barrettes qui forment le nombre XIII.

Elle et moi. On était le parfait opposé. Moi je parlais peu et elle parlait trop. Elle n’arrivait pas à tenir en place. Elle riait. Criait. Frappait. Serrait. Avec une force. Elle se sentait incomprise par les autres. Mais avec moi, c’était différent. Il y avait un élément de plus qui m’attirait chez elle. Sur la paume de sa main droite, une curieuse aile était marquée.

Plus je restais avec elle, plus je me sentais comme elle. Je prenais exemple sur son comportement. Et je m’intéressais aux mêmes choses qu’elle. On avait grandit ensemble. Jusqu’à nos quinze ans. Car à partir de ce moment. Elle refusait de me voir. De m’entendre. De me parler. De m’écouter. Elle ne voulait plus de moi et elle restait dans un coin de sa chambre à respirer longuement, profondément, en serrant toutes ses dents. Pendant des heures, je la fixais en espérant entendre un de ses rires aiguës. J’avais alors tendu mes bras vers elle. Sans m’être rendu compte que je la tenais entre mes mains telle une poupée de chiffon. Je voulais la serrer contre moi, sans avoir évolué la force dont je faisais usage. C’est en m’emparant de ses mains que j’avais constaté que cette aile gravée sur sa peau pâle, aurait pu rester magnifique, si elle n’avait pas finit en plusieurs éclats.

Elle criait. Puis finalement, on était vite séparé. Non. Je n’avais pas compris que je lui faisais du mal. Quel est le problème ? J’ai simplement voulu la prendre dans mes bras. Je la voulais. Je voulais que nos corps se confondent. Est-ce si mauvais que cela ?

Plusieurs jours après cet événement, on m’avait annoncé la mort de Freya. Je ne comprenais pas. Qu’est-ce que la mort ? Devais-je ressentir quelque chose en particulier telle que de la peine ? Je n’en avais pas l’impression. Alors qu’elle me rendait dingue, qu’elle hantait mon esprit.

C’est à partir du moment que j’avais quitté l’orphelinat que je comprenais que je ne la reverrais plus. Plus du tout. Et je devenais fou. Fou de savoir que l’on m’avait enfin choisit en tant que fils. Mais surtout fou de savoir que je ne pouvais absolument plus la voir.
Plus jamais.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Il se tenait sur son canapé, en train de lire un bouquin. Cet homme qui avait décidé d’être mon père. Quelque chose sur son visage me dérangeait. Son regard peut-être ? Alors je m'étais bandé les yeux pour aller lui adresser la parole.

« Svein c’est ton prénom ? Tu ne veux pas que je te baptise autrement ? »
« Quel est l’intérêt ? Je porte ce prénom depuis toujours. »
« Il te convient ? Très bien. »

Je restais droit comme un piquet en me concentrant sur l’obscurité que j’apercevais. Il continuait de parler. De plein de sujets. Rien de bien intéressant. J’avais cru comprendre qu’il était surpris par mon physique mais… Je n’avais vraiment pas envie d’écouter ce qu’il avait à me dire. Jusqu’à qu’il me parlait de sa profession. De son intérêt pour ses recherches sur les
enfants des cieux et les réprouvés. Puis des fragments. C’est à ce moment là que j’avais fait le lien. Le lien entre tout ceci et Freya.

« Attend. »
« Que se passe t-il ? »
« Il y en a d’autres ? »
« Des enfants des cieux ? Bien sûr. »

J’avais retiré le foulard écarlate qui dissimulait mes yeux. Mon regard pétillait d’excitation. Mon sourire s’élargissait pour prouver à quel point cette nouvelle me rendait absolument étrange. Une sensation douce et à la fois désagréable se manifestait dans tout mon corps.

« Je les veux… »
« Comment ? »
« Je les veux... Je les veux… Je les veux ! Je les veux !! »

Avais-je insisté en gloussant comme un gamin pressé d’avoir un cadeau. Oui… il n’y avait pas que Freya qui me préoccupait. S’il y en avait d’autres qui possédaient la même particularité qu’elle, alors j'étais vraiment comblé. Et Freya, elle continuerait de vivre à travers moi. Car je ne cessais de l’imiter. De copier sa façon d’être, de parler comme elle le faisait. De rire pour n’importe quelle situation. Je vivais désormais pour deux.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Trois ans plus tard. Premier jour de stage. Mon tuteur me demande si je suis prêt. Je me coiffe une dernière fois, plaçant des barrettes couleur vermillon sur une mèche de ma chevelure immaculée. Je souris à pleine dent une dernière fois dans le miroir et il rentre dans la salle de bain avec un air dépité.

« Cette tenue… C’est de pire en pire, Svein… »
« Ferme-la, ou je crève tes vilains yeux ! »

Oui, je suis toujours autant gêné par son regard. Il ne me plait vraiment pas...

« Bon… Tu viens ? On va être en retard. »
« Oui chef. »

Je rentre désormais chez les érudits. En tant que stagiaire chez les scientifiques. Mon obsession pour ces fragments et le reste est toujours d’actualité. Je veux savoir, comprendre, étudier, découvrir. Mon rêve actuel est de m’approcher de ces Élus et de m’en emparé. Je l’admets. C’est difficile à comprendre. Même moi, j’ai du mal à saisir cette psychose. Si je n’avais pas rencontré Freya, peut-être que j’aurais pu être le plus banal des garçons.
Peut-être.



∆ You're so badass

Son apparence ? Elle est évidente, non ?

Svein, c’n’est pas un garçon banal. Loin de là. Rien qu’à regarder ces cheveux et ses yeux. Albinisme. Oui oui, vous connaissez bien. Des cheveux sont d’un blanc immaculé. De loin, on arrive à le repérer avec cette étrange tignasse. Mais pas que cela. Croisez simplement son regard écarlate, vous serez très vite troublé...

Pour en rajouter une couche, Svein est androgyne, mais il ne s’habille pas vraiment comme une fille. Non, il a juste sa chevelure qui est assez longue et c’est suffisant pour qu’on le confonde avec une demoiselle. Et cela est amplifié par les barrettes vermillons qu’il y rajoute.

Sa corpulence ? Ne pensez pas qu’il soit costaud. Mais il n’est pas frêle non plus. Maigre, c’est plus le cas de le dire. Et petit, c’est un peu cela. Pour un jeune homme de son âge surtout. Un mètre soixante-trois. Une tête et demie de moins que son tuteur. D’ailleurs, ce dernier est assez dérangé par son goût pour les tatouages, sur une bonne partie de son corps, ressemblant exactement à des points de sutures cramoisies. Pour accentuer le tout, il en a fait de vrais sous le coin de son œil droit et à la commissure de sa lèvre inférieure.

Sa façon de s’habiller est excentrique. Chemise blanche, oui jusqu’à la c’est un peu normal, mais il a la mauvaise habitude de ne pas la boutonner comme il faut. Pantalon noir, aussi banal, mais il est tellement long et large qu’il est obligé de le retrousser jusqu’aux mollets. Des bretelles lui permettent également de ne pas le perdre, mais celles-ci sont rouges et parsemées de pois jaunes. Lorsqu’il pointe son nez dehors, il enfile une veste de costume trop grande pour sa taille. Enfin, avec ça, n’allez surtout pas le forcer à porter des chaussures, il est à l’aise dans ses chaussons rouges, vu qu’il en portait constamment à l’orphelinat.

Svein est bizarre.

Vraiment... Son caractère et son apparence se marient bien. C’est un petit excentrique qui est du genre sociable, voir trop. Parler avec des gens, c’est simple pour lui. C’est un bon orateur. Il s’attachera à plusieurs personnes. Mais à une seule condition. Un seul élément appartenant à une quelconque personne peut provoquer deux choses. Soit il est dérangé, gêné, agacé et il le dira haut et fort car il est très franc. Soit cela lui plait, et dans ce cas, il sera un vrai pot de colle. Cela peut-être n’importe quoi. Des cheveux. Un regard. Des mains. Une voix. De tout. Un exemple plutôt banal, c’est son tuteur, il ne supporte pas ses yeux. La couleur ? La forme ? Peut-importe, il rêve de les sortir de ses orbites. Mais sa profession l’intéresse particulièrement, car elle concerne les enfants des cieux.

Svein, il a un trouble. Il n’arrive pas à déterminer le vrai du faux, le bien du mal et le bon du mauvais. Il ne sait pas s'il devrait se réjouir de la douleur ou la rejeter. Il ne sait pas si ses actes sont légaux ou illégaux... Il a donc un petit côté un peu innocent à cause de cela. Mais en plus de ce petit trait de caractère, il semble encore un peu immature pour son âge. Sûrement à cause de l'absence de ses véritables parents...?

Il sourit facilement et rit pour tout et n’importe quoi. Mais son plus gros défaut, c’est sa violence dont il ignore l’existence. Lorsque quelque chose lui plait ou lui déplait, il n’arrive pas trop à contrôler ses gestes maladroits et irréfléchis.

Malgré cela, il a la soif de savoir. De comprendre. Sa curiosité n’est pas maladive mais plutôt respectueuse. Svein est attiré par tout ce qui concerne les fragments du cœur de l’ange déchu. La légende le fascine. Il se pose énormément de questions dessus et son ambition grandit de jour en jour…

La particularité de Svein, est bien entendu, de vivre pour deux personnes. Freya et lui. Il estime qu’elle est capable de vivre en lui. C’est pour cela qu’il se comporte un peu comme elle. Cependant, il a un tic plutôt handicapant : il compte les choses pour deux. Il a l’habitude de se servir à manger deux fois, d’acheter deux fois le même produit ou objet. Mais cela ne le dérange aucunement…


∆ & toi, t'es qui ?

●● Ton peuseudo : Yonaka.
●● Âge : 21 années.
●● Zelda ou Link ? Zelda, quoi que, m'en fous, je dis Sheik.
●● Comment tu nous a trouvés ? Partenariat.
●● Des suggestions ? Je veux des câlins plein de fois par jour. ♥
●● Le mot de la fin, alay ! Love sur vous tous. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Kingston

Propriété de Kana




&& ::
●● Métier: Roi.
●● Âge du personnage : 22 ans.
●● Relationships :
MessageSujet: Re: ◭ Look at this white head. ~ ▪▪▪ SVEIN   Sam 13 Sep - 5:14


Bienvenue chez nous !



●● J'aime ton perso, le style d'écriture me plait également. L'histoire me semble tout à fait cohérente. Son côté obsessionnel me plait énormément. Il est vraiment bizarre et c'est juste superbe. Félicitation pour ton travail, et amuses toi bien parmis nous !

●● Tu peux dès maintenant aller ouvrir ta fiche de liens, faire une demande de logement (mais t'es pas obligé) et même faire une demande de RPs, ou en ouvrir un directement.

Va avec la bénédiction du Roi. ♥

Revenir en haut Aller en bas
 

◭ Look at this white head. ~ ▪▪▪ SVEIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Young Haitian MD named White House fellow
» Can't Blame White People.
» The white countess.~
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sora no K :: Fiches validées.-