Partagez | 
 

 Caught up in circles confusion is nothing new .:. Miyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Miyo Ogura




MessageSujet: Caught up in circles confusion is nothing new .:. Miyo   Lun 20 Oct - 23:04




∆ ∆ Ogura Miyo
feat. Nibutani Shinka - Chuunibyou demo Koi ga Shitai!

●● SURNOM : Aucun. Enfin, une seule personne a le droit de lui en donner un.
●● ÂGE : Vu le jour il y a 18 ans, 5 mois, 3 jours et 2h46.
●● SEXE : Ca se voit non ?
●● SEXUALITÉ : Elle aime les garçons et rien que les garçons.
●● GROUPE: Enfant des Cieux.
●● MÉTIER : Informatrice, auto-proclamée binôme de Minato.
'Cause you are the piece of me I wish I didn't need. Chasing relentlessly, still fight and I don't know why. If our love is tragedy why are you my remedy ? If our love is insanity why are you my clarity ?


∆ Once upon a time


Prologue.

On dit que les ennuis commencent dès que l’on coupe le cordon ombilical.

Tu vois le jour en ce froid matin d’hiver, et ouvre tes yeux noisette pour découvrir le monde pour la toute première fois. Aussitôt le froid te tiraille, et tu étouffes, incapable de pousser le cri tant attendu. Aussitôt, on s’active autour de toi, on t’enroule dans une couverture pour te réchauffer et on appuie sur ta petite poitrine pour te faire respirer. Tu finis par ouvrir grand la bouche, et enfin, ta petite voix raisonne dans la pièce. On te donne à ta mère, tu te pelotonnes contre elle et entame ton premier repas, tandis qu’elle murmure doucement.

- Avec un départ pareil, tu ne pourras qu’avoir une vie pleine de chance.

Tu ne te doutes malheureusement pas qu’elle t’a menti, alors qu’elle observe sur ton omoplate, la marque redoutée d’une aile déployée. Seul l’avenir te dira si tu es digne de la garder, ou non.

Acte I

Enfant, tu es le trésor de tes parents. Ils n’ont d’yeux que pour toi, te gâtent, te chérissent. Etant fille unique, tu es le seul amour de leur vie. Ils parlent de toi à tout le monde et malgré leur niveau de vie modeste mais acceptable, te traitent comme une vraie petite Princesse et te couvrent d’amour. Dommage, tu n’as pas suffit à ton père.

Alors que tu joues dans ta chambre, à quelques jours de Noël, tu entends soudainement de la vaisselle se briser. Tu sors alors, et depuis l’encadrement de ta porte, tu surprends une conversation de tes parents. Bien que tu n’en comprennes pas tout à fait le sens, du haut de tes onze ans, les paroles de ta mère te resteront en tête toute ta vie.

- Tu n’étais sensé n’avoir que deux femmes dans ta vie, moi et Miyo. Avec une de plus, ça fait un peu trop de monde.

Tu ne sais pas qui est cette troisième femme dont parle ta mère, mais ce que tu sais, c’est qu’à partir de cet instant, ton père est parti, et tu ne l’as plus jamais revu. Ce Noël fut le plus glacial que tu n’es jamais vécu, seule. La solitude te gagne, la malchance aussi, peu à peu. Et tu comprends que ta mère t’a menti le jour de ta naissance. Tu comprends que tu ne seras pas aussi chanceuse que ce qu’elle t’avait promit, et que ta vie ne sera pas des plus simple.

Acte II

Avec le temps, tu finis par accepter d’être ce que tu es. Pour la simple et bonne raison qu’en voyant ta mère se morfondre sur son sort, tu finis  par être dégoutée de la plainte, et c’est déterminée à accepter ta vie comme le destin l’a tracée pour toi, que tu te relèves, et que tu t’éveilles. Sur ton omoplate, ta marque s’illumine un bref instant, alors que tu n’as que quinze ans. Tu es même plutôt fière. Tu as été choisie par les Cieux pour être l’une de ses filles. Pourtant tu sais pertinemment  que ça ne suffira pas à consoler ta mère, ni à revoir ton père. Alors tu ne fais qu’accepter, et continues de vivre avec.

Tu quittes l’école à seize ans, âge où tu as le droit de le faire, pour commencer à travailler dans un café. Là, tu y vois souvent une jeune fille, à la chevelure violine, le nez toujours fourré dans ses bouquins. Comme elle est habituée du lieu, tu commences à discuter avec elle, et apprend son nom ; Merui Sohma. Une nouvelle amie, peut-être ? Elle t’explique qu’elle a aussi une marque, mais que la sienne est brisée. Une réprouvée. Qu’importe, te dis-tu, elle reste celle qu’elle est.

- Tu sais, j’ai un frère jumeau, Minato. Mais du jour au lendemain, il est parti. Puis je l’ai revu à la perte de ma marque, j’ai appris qu’il était parti à cause de la perte de la sienne. Il n’est revenu que pour me dire de faire attention aux Erudits.

Peinée, tu écoutes cette histoire avec compassion. Minato… Si seulement tu avais su, que ce nom resterait à jamais gravé dans ta mémoire… Et dans ton cœur.

Acte III

Merui ne vient plus au café depuis quelques semaines. Tu as cru comprendre qu’elle passait un examen, ou quelque chose comme ça. Sa présence te manque, mais tu n’as aucun moyen de la joindre, tu n’as ni son adresse ni son numéro, et tu comprends bien vite que vous n’êtes peut-être pas si amies que ça. Alors que tu lâches un long soupire, la clochette teinte, signalant l’entrée d’un client. Tu te tournes donc vers lui, et le salue en s’inclinant.

- Bienvenue.

C’est un jeune homme, plus âgé que toi. Il te fixe longuement, retire sa capuche pour te laisser analyser son visage, qui te semble d’ailleurs bien trop beau pour être vrai. Ses cheveux noirs-violine te rappellent étrangement ceux de Merui. Il te tend d’ailleurs une photo de celle-ci, et te demande si tu la connais. Abasourdie, tu approuves.

- Merui ? Bien sur que je la connais.

Alors qu’il cherche à en savoir plus, tu lui apprends tout ce que tu sais sur elle et découvre avec stupeur qu’il s’agit de Minato, le frère dont elle t’a parlé. Et qu’il cherche des informations sur sa sœur que tu sembles être la seule à détenir compte tenu de l’asociabilité totale de la demoiselle. Alors tu prends la décision de lâcher ton boulot, pour l’aider dans ses recherches. Te voilà donc informatrice à ton tour, autoproclamée binôme du garçon âgé de trois ans de plus que toi.

Acte IV

Un mois déjà que tu suis Minato partout où il va pour apprendre les ficelles du métier d’informatrice. Bien qu’il n’était pas tellement pour au début, il a finit par t’accepter, pour ta plus grands joie. Tu l’apprécies beaucoup, et le fait qu’il ne te juge pas sur le fait que tu sois Enfant des Cieux et lui Réprouvé t’enchante. Vous êtes en mission d’infiltration ce jour là. Alors que vous espionnez des Erudits avec la plus grande discrétion du monde, tu entends soudain des coups de feu. Paniquée, tu te retournes et remarque des tireurs, dans la rue d’en face.

- Minato, on est repérés !

Il plaque sa main sur ta bouche et t’entraine plus loin. Tu cours. Tes jambes ne te suivent pas, mais tu cours, jusqu’à être hors d’haleine, tout en tachant de ne pas le perdre des yeux. Mais une vive douleur te travers la jambe, et tu chute en criant. Il s’arrête et se retourne. Le tireur qui a eu ton mollet arrive à toute allure et s’apprête à te finir.

Mais Minato lui règle son compte, puis te soulève dans ses bras pour t’emmener à l’hôpital le plus proche afin de te faire soigner. Il t’a sauvée. Tu ne saurais exprimer combien tu es heureuse dans ses bras, combien tu voudrais ne jamais les quitter. A ce moment, tu te promets qu’un jour, ce sera toi qui le sauvera. Il est devenu ton héros, l’homme de ta vie.


Epilogue

Depuis deux ans maintenant, tu es devenue une informatrice hors paire. En véritable ninja, tu te fonds dans la masse, récolte toutes les informations que tu veux avec un simple sourire. Tu t’es rapproché de ton binôme pour qu’il devienne au final, ton premier vrai ami. Seule tâche noire à ton tableau ; tu as développé envers lui des sentiments bien plus forts que ce qu’il devrait être, et son prénom commence doucement à se graver en lettres d’or sur ton petit cœur de jeune femme, et n’est pas près d’être effacé. Mais ça, c’est un secret que tu te dois de garder.


∆ You're so badass

Qui a dit que la coquetterie était un défaut ? Il n’y a pourtant aucun mal à prendre soin de son apparence. Voilà certainement pourquoi les passants se retournent sur ton passage lorsque tu sors. Un comble d’être remarquée alors que tu es sensée te fondre dans la masse. Mais ta frimousse n’échappa à personne, avec tes joues arrondies et tes grands yeux noisette, si perçants et si profonds qu’on voudrait y plonger. Tes longs cheveux châtain, laissés libres à part une petite couette portée sur le côté de ta tête, souples et fin, flottent derrière toi lorsque tu marches.

Tu portes aussi souvent du maquillage, mais c’est si léger que ça se voir à peine. A près tout tu aimes donner cette illusion de naturel. Tu n’es pas non plus superficielle et ne te couvre pas d’artifices. Tu aimes juste avoir l’air jolie. Pour lui, peut-être ? Toi seule le sais.

Un petit côté enfantin est conservé, visible avec ta grosse barrette rose que tu portes sur la frange. Elle ne tient pas grand-chose et n’est attachée là que pour un simple aspect visuel. Tu portes également souvent des robes et des jupes, assez courtes mais pas trop. Il n’y a qu’en mission que tu préfèreras des pantalons dans lesquels tu peux bouger sans grand mal, sorte de combinaison sombre qui ressemble plus à une tenue de sport qu’autre chose.

On ne te verra jamais sans ton sourire. Celui-ci peut prendre différent aspects, de la tendresse à la malice, de la sincérité à la moquerie. Mais tu souris tout le temps. Peut-être fais-tu attention à tes rides.
Comment définir ton caractère ? On peut dire qu’il est bien trempé, ça c’est une certitude. Mais tu es tellement imprévisible qu’établir une définition exacte de ta manière d’être relève du défi. Tu peux être autant adorable qu’odieuse, autant sincère que fausse, autant chaton que tigresse. Pourtant tu n’as pas de dédoublement de personnalité, tu n’es ni folle ni bipolaire. Disons que ton être est une palette de couleur infiniment varié.

Tâchons de commencer par le début. Nous dirons que tu aimes les gens. Tu aimes être entourée, mais ne cherche pas à être adulée par tout le monde ou être populaire. Tu ne supportes juste pas la solitude ni l’hypocrisie. Mais un ami, ou deux, cela te suffit. D’ailleurs, tant qu’il est à tes côtés, tu es heureuse. Mais tu auras tendance à vouloir faire sourire tout le monde. Tu as une grosse tendance à être gentille et aimante avec tes proches, un distributeur d’amour, service à volonté pour ceux qui ont eu la chance de gagner ta confiance. Et ce n’est naturellement pas donné à tout le monde.

Tu sais aussi être taquine et quelque peu hautaine. Lancer des piques ans méchanceté est presque une vocation et tu possèdes une grande répartie qui te permettra toujours de répondre du tac au tac. Tu as aussi une grande susceptibilité, voire même des penchants colériques. Tu n’aimes pas être contrariée, contestée, rabaissée mais tu ne te laisseras jamais marcher dessus. Dotée d’un tempérament de feux et d’une détermination en acier, tu ne laisseras jamais personne faire du mal à ceux que tu aimes ni même à toi. Tendance à vouloir toujours prendre la défense de tes proches, tu ne supportes pas les personnes qui ne tiennent ni à leur image ni à leur honneur, et qui se laissent piétiner sans rien dire. D’ailleurs, tu auras facilement tendance à remonter les bretelles de ces personnes là sans la moindre vergogne.


∆ & toi, t'es qui ?

●● Ton peuseudo : Ichi, Mei, chou, Soldat... Ou Merui ou Sora.
●● Âge : ERROR 404
●● Zelda ou Link ? BOTH.
●● Comment tu nous a trouvés ? La dictatrice 8D ♥
●● Des suggestions ? Nope.
●● Le mot de la fin, alay ! Vous l'aurez compris, TC de Merui et Sora. o/



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Setsuna Akayuki





&& ::
●● Métier: Etudiante en musique.
●● Âge du personnage : 19 ans.
●● Relationships :
MessageSujet: Re: Caught up in circles confusion is nothing new .:. Miyo   Ven 24 Oct - 21:45


Congrats


●● KEUKOU MERUI-CHAWN. MON FRERE MON FRERE. Comment ça mauvais compte ? TG D: (Je t'aime, me tape pas stp). SO. J'ai lu ta fiche, et vu que je sais qu'elle est Enfant des Cieux et qu'elle a bien vécu son Éveil après confirmation, je ne vois aucun inconvénient à te valider. Comme d'habitude, tes fiches sont très agréables et se laissent lire, malgré quelques fautes d'inattention. Du coup, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validée. Et rebienvenue. ♥

●● Tu peux dès maintenant aller ouvrir ta fiche de liens, faire une demande de logement (mais t'es pas obligé) et même faire une demande de RPs, ou en ouvrir un directement.

Mraow ~ ♥



Why kodoku na sora wo miageru no ? Why waratte misete yo ? Kotoba ni suru no ga heta na, anata no
seikaku wakaru kara.

Revenir en haut Aller en bas
 

Caught up in circles confusion is nothing new .:. Miyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~ Confusion de Crépuscule. [Lizlor ♥]
» → is this one thing that caught me slippin' le 14 mai 2012 à 08h42.
» Philtre de Confusion [Tous niveaux]
» Victime d'un Sortilège de Confusion... [libre...]
» Eva « Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sora no K :: Fiches validées.-