Partagez | 
 

 Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Yoru Tsubasa





&& ::
●● Métier: Une des Big Boss Scientifiques... °°
●● Âge du personnage : 33 ans
●● Relationships :
MessageSujet: Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥   Mer 15 Oct - 12:22


 
 

  ∆ ∆ Yoru Tsubasa
  feat. Uruha + OC de irethanari0n sur deviantart.

 
●● SURNOM : Kamikaze...
  ●● ÂGE : ... 33 ans.
  ●● SEXE : Hehehe... Se-cret ~
  ●● SEXUALITÉ : Bi. Voyons voyons...
  ●● GROUPE: Erudits.
  ●● MÉTIER : Scientifique du haut de l'échelon.
Je suis insaisissable et invisible, je suis introuvable pour vos petits yeux... Je suis le vent divin, mon ange ♥

 

  ∆ When the pain is good... Good, good, good...

 
Je suis née dans une maison chaleureuse, j'avais la chance d'avoir un père qui était "sage-femme", entre autres. Et je crois que cela m'a sauvé la vie. Au vu de l'aile qui recouvrait une partie de mon dos verticalement, ce à quoi mon père n'avait pas réagi. Ni ma mère. Ils avaient enfin leur enfant, et ils en étaient heureux. Ma mère dessinait énormément, et se mettait aux tatouages avant d'être tombée enceinte. Une situation plus qu'idyllique, comme je vous le disais. En tant qu'Enfant des Cieux, j'étais vraiment tombée dans la bonne maison.

Mon caractère est apparu très vite. Mon côté sans pitié dormait encore, attendant le moment propice pour surgir. Et mes parents ne disaient rien là-dessus, ils m'élevaient de leur mieux, ils m'éduquaient de leur mieux, m'expliquant tout ce que ma curiosité enfantine désirait savoir, protégeant mes origines d'Enfant des Cieux en faisant en sorte que cela ne me dérange pas non plus. Et cela ne s'est jamais su, d'ailleurs. Mes parents ont fait de leur mieux, toujours. C'est peut-être pour ça que je n'ai pas fini comme les Enfants des Cieux qu'ils décrivaient ou ceux avec qui j'allais nouer des liens d'amitié dans mon futur. Mes parents m'avaient expliqué que je portais en moi un fragment, qui était une partie de la détresse de la fille des Cieux en manque d'amour et trop seule pour se sentir exister. Comment mes parents en savaient autant, je ne l'ai compris que bien plus tard. ... Une situation idyllique.

Je suis passée par des périodes noires, de solitaire, de haine, ou je rejetais systématiquement tout. Mes parents étaient là, ne disaient rien, seulement ce qu'il fallait dire ou faire dans ce genre de moment. Et ma période noire prenait fin. La dernière avait commencé à ma deuxième année de lycée, où je m'étais faite agressée. Ouais, tout bonnement pour une histoire d'argent. Et vous croyez que j'allais les laisser faire, peut-être ? Ah, vous aussi ? Mais tiens donc, quelle coïncidence ! C'était ce que je pensais aussi ! Sauf que... Il ne faut pas sous-estimer les instincts d'une fille qui pratiquait différents Arts Martiaux. Mon corps s'est défendu tout seul, et j'ai fini avec mon uniforme en lambeaux, et de nombreuses entailles sur le ventre et une... Gigantesque dans le dos. Une croix. Qui partait du haut de mes omoplates jusqu'à mes fesses. Deux diagonales se coupant à l'exact milieu de mon dos. Une vertèbre. Tout ce que j'avais pu faire avait été d'envoyer un sms SOS danger de mort à mes parents.

J'ai dû me réveiller quelques mois plus tard, mes plaies cicatrisées, celle de mon dos ayant la peau boursouflée. Mais je me suis pas réveillée comme tous les patients. Non, j'agonisais. Une douleur poignante et lancinante. Sur le moment, j'aurais préféré mourir. Mon père travaillait à l'hôpital et ne pouvait pas se libérer. Ma mère est montée en trombe face à mon agonie et a eu les gestes qui m'ont sauvé la vie. Ils n'arrangeaient rien à ma douleur. Rien. Mais cela m'a permis de garder pleinement mon calme, de le recouvrer entièrement, et de taire mon agonie. Toujours aussi broyante, lancinante. J'aurais voulu mourir. Mais deux mains maternelles m'en empêchait. Une sur mon coeur, l'autre qui me caressait doucement la joue.

Mon fragment. C'était lui qui causait une vive douleur car, d'après ma mère, le fragment s'activait quand les sentiments qu'éprouvaient l'Enfant des Cieux étaient les plus proches de la Fille des Cieux. Une expérience affreuse. D'autant que des plumes perlaient de mes omoplates, provoquant une douleur sans noms. Mon envie de mourir s'était éteinte petit à petit, et la douleur avec. Plus qu'une seule pensée. Je devais vivre. Combien de personnes je pouvais aider, étant donnée que personne sauf mes parents étaient au courant de ma situation d'Enfant des Cieux ? Je me suis évanouie en guise de réponse. Trop de personnes que je pouvais aider, en effet... Et je me suis réveillée le lendemain au soir, alors que mon père rentrait. Et que je lançais ma décision. J'allais devenir une scientifique. De ceux qui étudiaient Enfants des Cieux et Reprouvés. Parce qu'ainsi... Je pouvais les aider. C'était la seule manière. La seule que j'avais trouvé et qui était pour moi concluante. Et mes parents m'ont encouragée.

Quatre ans plus tard, alors que je travaillais mes études à la bibliothèque, j'eus un appel de ma mère, un faible murmure, qui me disait de ne pas rentrer à la maison avant 21h00. ... Il était 17h00 et des miettes. ... J'ai laissé mes affaires en plan et je suis rentrée à la maison immédiatement. Franchissant silencieusement le seuil de la porte. Un vacarme épouvantable en haut. Je suis montée, sans réfléchir. Une porte ouverte. Et du sang. Un bruit de fenêtre ouverte violemment, puis le silence, morne. Je suis rentrée. Et les premières choses que j'ai vu étaient les kanjis ensanglantés. Qui disait exactement "Nous nous retrouverons, Sakura Yuki". Puis, mes parents. Un désastre. Membres éparpillés, ventres ouverts, entrailles à l'air, colonne vertébrale sorties, tout leurs corps avaient été saccagés. Sauf les visages de mes parents. Dont les yeux convergeaient vers un même endroit. Une clef-USB. Que je branchai à mon ordinateur.

Un long message. Très long. Durant lequel je ne pus réprimer mes larmes. Qui coulèrent encore et encore. Bon dieu. Ma main passa dans mon dos, touchant le tatouage que m'avait fait ma mère. Une hirondelle, toute ailes déployées. Oka-chan n'avait dessiné qu'une aile, l'autre étant présente dès ma naissance. Et je me mis à pleurer de nouveau. Mes parents. Putain. Mes parents quoi, merde ! Je gravais dans ma tête ces trois personnes qui s'étaient invitées chez nous. Chez moi à présent. Mes parents étaient sur le point de révéler la pure réalité sur les Enfants des Cieux et Réprouvés. Et ont été sauvagement assassinés exactement dix heures après cette décision. Ils me recommendaient également de faire des nouveaux papiers d'identité officiels. ... Je comprenais mieux pourquoi ils m'avaient inscrite à l'école, puis l'université, sous un faux nom. Yoru Tsubasa. Trop préventifs, mes parents...

Je crois que c'est à partir de là que mon côté sans pitié a surgi. Qu'est-ce que vous croyez, au juste ? Qu'un évenement comme celui-là laisse indifférent ? Non. Ils ont détruit les piliers de ma vie. En même temps, je ne m'étais approchée que d'eux et rejetais systématiquement les autres. Quelques mois plus tard, ma nouvelle identité s'était officialisée partout. Yoru Tsubasa, donc... D'une manière incompréhensible, mes notes montèrent en flèche et, apparemment, mon caractère changea radicalement. Un visage qui ne transpirait que de calme, un calme glacial. Rien d'autre. Sauf que... J'étais la même qu'avant. Toujours aussi douce. Mais disons que les événements de ma vie m'avaient un peu refroidie, raison qui faisait que je me suis légèrement - oui, légèrement beaucoup - renfermée sur moi-même. D'où mon visage glacial. Ma longue chevelure brune, je l'avais coupée, laissant mes cheveux chatouiller mes omoplates et non mes genoux. Et je mettais du fard à paupière noir. Oui... Ils allaient voir. Ils allaient voir que je vivrais encore. L'heure était aux changements.

Ce furent à mes 26 ans que j'obtins mon diplôme et découvrit l'atrocité que cachait les sous-sols des laboratoires de recherche. Nom de dieu. J'avais beau être sans pitié, ce n'était pas pour autant que je n'avais pas de coeur. Je ne blesse pas. Sauf en cas de légitime défense, certes. Mais même. Je ne m'abaisserais jamais à faire subir ça. Nous étions tous des êtres vivants, nom d'un flocon gazeux. Et j'ai fait ce que je faisais le mieux : travailler, encore et encore, jusqu'à obtenir les faveurs des uns et des autres. Les hommes, d'abord par ma beauté et ensuite par mon travail. Les femmes par mon travail, bien que certaines soient envieuses ou jalouses de ma beauté, voire les deux. Alors que je ne sais toujours pas pourquoi tous me disent que je suis "si belle". Et dans tout cela... Une personne que je considérais vraiment. Une seule. Un homme, qui joue le même jeu que moi. Non, pas dans les secrets mais juste... Qui cherche le bon moment pour faire éclater toute la vérité. Mon ami.

J'ai gravi les échelons en très peu de temps. A peu près 3 ans. À 29 ans, donc, j'étais une des plus hautes supérieurs. Une des plus hautes ? Plus haut "grade", mais je n'étais pas la seule à le partager. En si peu de temps ? Etrangement, tous mes "sujets d'expérience" ( mes amis, A-MIS bordel ! ) ne se montraient pas réticents avec moi, et même si cela prenait plus de temps, les résultats que je trouvais étaient davantage importants. Et c'est lorsque que je me suis intéréssée à l'épigénétique que j'ai fait une découverte... Qui m'a fait monter vers le dernier grade. Ouaip. J'avais découvert que tous les Enfants des Cieux, Réprouvés compris, avaient deux gènes en plus qu'un humain lambda. Le premier était actif, le second inactif, et cela pour un Enfant des Cieux. Et si le fragment est rejeté, et bien une méthylation sur le premier gène a lieu, un mi-ARN l'inactive et cela... active le second gène. Donc, un Réprouvé possède le premier gène inactif mais le second actif. Découverte révolutionnante...

Bon, même par écrit, je n'aime relater ma vie. Relire le tout et faire le point m'a fait du bien. Il est évident que certains détails ne seront sus que par moi, vu que je n'ai pas tout écrit non plus. Détails qui n'en sont pas forcément, m'enfin... Il n'en reste pas moins que faire le point fait du bien. Plus jamais de période noire sans mes parents, je reste intègre à moi-même. Et maintenant, je vais arrêter d'écrire, faire disparaître cette feuille en toutes discrétions, et aller voir un Réprouvé qui, je l'espère, deviendra lui aussi un ami.

Les pauvres. Ils sont le plus à plaindre, dans cette histoire...
Sur ce. Disparais, feuille de ma vie.

 

  ∆ You're so badass

 
~ Collègues de travail ~

- Yoru Tsubasa... ? Dieu ce qu'elle est belle... Quoi ? Mais oui, elle est magnifique. Quand vous la voyez marcher au loin, elle semble irréelle. Insaississable. Elle a une démarche aérienne, féline, très souple et efficace mais... Silencieuse. C'est fascinant. Même si elle ne fait que s'habiller simplement, elle ne perd jamais en beauté.

- Faut dire qu'elle est charismatique en plus, donc ça joue vachement en sa faveur. Toujours ce pantalon de cuir noir, toujours ce débardeur aux boucles blanches, toujours ce veston de cuir blanc, toujours les mêmes ornements d'argent sur ses vêtements, toujours cette chaîne en argent dont je ne connais toujours pas le pendentif... Et d'ailleurs, vous avez remarqué ? Quand elle marche avec le soleil, cheveux dans son dos, son oreille droite étincelle d'une lueur bleue. Ah, cette boucle d'oreille la rend encore plus magnifique... Petite chaîne en argent qui montre à son bout un losange de saphir en relief.

- Elle est comme ce saphir, en même temps. D'une rare beauté. Glaciale mais charismatique à souhait, ce qui la rend fascinante. Cette chevelure brune mi-longue qui descend jusqu'à ses omoplates et qui cache souvent de moitié ses yeux rouge feu... Dieu. Elle est splendide. C'est dommage qu'elle ait tendance à tout le temps mettre sa chevelure par-dessus son épaule droite, je trouve qu'elle est plus belle quand ils sont dans son dos.

- Tu dis ça mais même les cheveux décoiffés, elle est splendide. J'l'ai dit. Elle est magnifique. Et tu as remarqué la finesse de ses traits ? Et ses lèvres... Quand elle sourit, sa beauté est juste renversante. Stupéfiante. Et elle est d'une souplesse et d'une rapidité, c'est incroyable ! Précise au millimètre près. Ça m'étonne toujours de voir ses muscles fins. Non, sérieusement. La dernière fois qu'elle avait soulevé quelqu'un, c'était absolument sans broncher pour l'emmener dans son bureau. Bon, je plains Kyouta parce qu'il s'est quand même foulé la cheville mais... Elle était encore plus splendide avec ce sourire tendre. Et elle l'a soigné. Ah. De dieu. Elle est splendide. Magnifique. Juste parfaite.

- Mais oui, comment veux-tu qu'une femme qui fasse 1m78 pour 54 kilos soit aussi musclée que ce tu dis ? Redescends, elle n'est pas parfaite ! Un peu plus musclée que la norme féminine... Certes. Et alors ? ... Elle est naturelle ? Ha. En mettant du fard à paupière noir ? Quoi, c'est son seul maquillage ? Mais tu ne vois pas ce que le noir fait à ses yeux rouges ? C'est une diablesse c'te femme ! Redressez un peu votre tête et rendez-vous compte de la réalité ! Est-ce que vous avez déjà vu le nombre de cicatrices qui ornent ses bras et ses jambes ? Sans compter ses brûlures... Mais arrêtez de rêver. Qu'est-ce que vous avez tous avec elle ? Elle fait bien son boulot ? Oui, elle le fait bien, et elle ne serait pas une de nos supérieurs sinon. Et après ?!

- ... Jalouse. Tsubasa-sama est parfaite.

- Qu'elle ait des cicatrices prouve surtout qu'elle travaille, elle, et qu'elle se donne à fond, quand bien même elle doit y laisser des plumes.

- Et le maquillage ne prouve rien. Elle ne met pas de mascara, de rouge à lèvres, de khôl ou de fond de teint. Et le seul fard à paupière qu'elle met, ce n'est pas à outrance. ... Contrairement à d'autres, pour ne citer personne.

Adossée au mur adjacent à la porte, Yoru laissa naître un sourire accompangé d'un regard tendre. ... Comme quoi, son physique n'était pas si mal, après tout. Même si elle en doutait toujours autant... Parce que s'ils étaient dans sa tête, ils ne seraient pas déçus. ... Hahaha. Quels incultes, vraiment...
Principales qualités : Observatrice et stratégique, intelligente et intègre ( à elle-même ), douce et attentionnée, calme et patiente en toutes circonstances.
Principaux défauts : Distante et glaciale, très méticuleuse et taquine, sans pitié et paresseuse.

... Quels incultes, disais-je donc. Mais que voulez-vous, je suis trop stratégique pour ne pas entretenir l'image qu'ils ont de moi. C'est peut-être flatteur, mais cela ne m'apporte aucune fierté. Travailler toujours assidûment pour toujours en savoir plus en attendant de faire éclater la vérité au grand jour. ... Moi ? Qui ne pense qu'au travail ? Allons allons allons... Je suis juste très méticuleuse quand il s'agit de mon boulot, et j'aime que les choses soient faites correctement. Si j'suis une scientifique de renommée de par mon caractère sans pitié envers qui que ce soit, dites-vous que ce n'est pas pour rien. Mais même si cela fait parti de mon caractère, cela ne vous dira en rien ce que je suis réellement. Mon caractère sans pitié n'est présent qu'au boulot avec mes collègue. Quand on fait quelque chose, on le fait bien, en donnant le meilleur de soi-même et on va jusqu'au bout. C'est tout ou rien. Quelque soit le temps qu'il faut pour acquérir le tout. C'est pour ça que je peux paraître distante à toujours garder mon périmètre d'espace vital, en vérité c'est juste que je ne peux pas me confier à n'importe qui.

Je resterai toujours intègre à moi-même, à ma philosophie, et j'ai horreur des faux-semblants. Des masques, des façades qui ne sont pour moi qu'une apparence. Ne me dites pas que je possède moi aussi une façade froide, cela n'a rien à voir. Je suis glaciale, ça ne veut pas pour autant dire que je suis mauvaise, loin de là. En tant que Scientifique qui est sècretement une Enfant des Cieux, comprenez bien que je me dois de prendre des précautions. Et en prendre davantage pour ce que je veux révéler ; je n'ai pas envie de mourir assassinée comme l'ont été mes parents. Eux qui tenaient tant à la vie, je ne peux pas me résoudre à ne pas être méticuleuse pour chérir ma vie. Et puis... Je leur ai promis. De vivre. Que ce soit ma philosophie. Et je respecte ma philosophie, point. Par contre, qui a dit que glaciale, distante et sans pitié tout le temps ?

Bien. Là, tout ce que je t'ai dit va voler en éclats. Parce qu'avec les Enfants des Cieux ou les Réprouvés, je suis étonnament plus douce. Pourquoi le serais-je ? Leur condition fait envie, dans nos laboratoires ? Non, je ne crois pas. Et je n'ai pas cessé un seul instant de me battre pour l'améliorer, même si la réplique majeure était "ils ne sont pas humains". Cela m'a passablement agacée, mais je n'ai rien répliqué. Je ne pouvais rien répliquer à cela, si ce n'est un "vous n'arriverez jamais à rien si vous les traitez aussi bassement". Et je suis retournée voir mon ami. Pas un objet d'expérience, ou quoi que ce soit d'autre. Mon ami, oui. Avec eux, je suis particulièrement attentionnée, parce qu'ils le méritent et pas pour les inciter à faire ce que je veux. Tout le monde a des droits bordel, et nous aussi. "Nous" pour Enfants des Cieux et Réprouvés.

Et sinon, dans la vie de tous les jours, je suis comment ? Bah ça dépend un peu... Extérieurement, je parais toujours aussi glaciale, mais il suffit juste de me prouver que je n'ai rien à craindre de vous pour que vous voyez mon sourire. Par contre, ne me prenez pas pour une bonne poire pour autant ; quand je dis "non" c'est non et c'est aussi un "non" définitif. Je suis gentille quand je sais que je n'ai rien à craindre, je ne me laisse pas marcher sur les plumes pour autant. Non mais. Et faites attention, je suis beaucoup plus joueuse qu'il n'y paraît au premier abord. Non pas pour escroquer ou faire de mauvais tours aux autres, je serais la première à m'interposer contre cela d'ailleurs, mais plus pour... J'sais pas, moi, vouloir jouer comme une enfant, tout simplement. Jouer, s'amuser, et avoir de l'humour, c'est ça vivre.

Mon calme olympien et ma patience mythique sont infinis. Ne jamais s'emballer trop vite, rester calme et garder mon sang-froid. Certains pourraient nommer cela cruauté par moments, si je perdsun proche sur le coup je n'arriverais pas à pleurer. Ce n'est qu'une fois seule, ayant réalisé les événements que je me mettrais à pleurer toutes les larmes que je suis en mesure d'offrir. C'est ainsi, et je ne saurais l'expliquer. Quant à ma patience, elle est bien ancrée également. ... Même au travail. C'est juste que je suis très méticuleuse, donc si j'ai besoin d'un dossier c'est maintenant et tout de suite. Mais j'attends toujours le temps qu'il faut. Calmement. Bon, faut pas exagérer hein, si je vous ai seulement demandé une petite feuille et qu'elle met trois jours à arriver, c'est mon côté sans pitié qui va venir vous trouver. Je suis patiente. Mais aussi méticuleuse. Les deux ne vont pas forcément de paire, mais seulement avec mes collègues. Pourquoi eux ? Avoir des scientifiques qui ont détruit les deux piliers de votre vie, vous pouvez dire ce que vous voulez, ça laisse une marque. Indélébile.

Et avec tout ce que j'ai dit sur l'importance du travail, vous devez sans doute vous demander comment cela se fait que je sois paresseuse... Hehehe, nous avons tous nos petits secrets, n'est-ce pas ? ♥

 

  ∆ & moi, j'suis qui ?

 
●● Ton peuseudo : COUCOU MAMAN *^* /POELE/
  ●● Âge : *a paumé sa carte d'identité* Hehehe... J'sais plus °°
  ●● Zelda ou Link ? MAMAN ♥.♥
  ●● Comment tu nous a trouvés ? MAAAAAMMMMMAAAAAAANNN ♥.♥
  ●● Des suggestions ? Ouip. Une importante. Très importante même. Maman, tu sais que t'es super géniale ? *-*
  ●● Le mot de la fin, alay ! Maman. JE T'AIIIIIMMMMMMEEE ♥.♥



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Fille des Cieux

Fondatrice



MessageSujet: Re: Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥   Jeu 16 Oct - 21:43


Coucou ma chérie



●● MA FILLE MA FILLE MA FILLE. MON FRUIT DE MES ENTRAILLES. CENKCJKZEEZK. Mon Dieu t'es trop mignonne. Toi aussi tu es géniale ;w; Je t'aime aussi. JEEEEE T'AIIIIIIIIIIIIIIME *^*. ♥ Et tu écris toujours aussi bien, nondidju. M'enfin bon, je vais pas étaler tout mon amour, sinon je m'arrêterais plus D: *toussote*. Venons en à ta fiche. Faudrait vraiment que je change la couleur de la fiche des Erudits parce qu'elle me niiiique les yeux. J'm'en chargerais plus tard *toussote*. BREF. Alors dans l'ensemble j'ai adoré ta fiche, comme ton personnage. J'aime ce genre de personnes mauvaises njegkejek. Ceci dit... OUI Y A UN "CECI DIT", j'ai du mal avec le fait qu'un Enfant des Cieux soit aussi mauvais '^'. Je l'aurais plutôt vue rejeter son Fragment en fait ><, parce que La Fille des Cieux (c'est moé ♥) ne "garde" que ceux qui ont le coeur... "pur". Enfin...Pur c'est vite dit *toussote encore*. Du coup voilà, c'est le seul problème qu'a posé ta fiche. Donc j'attends de voir ce que tu me répondras et ensuite je te valideras ♥ (oui le i est volontairement oublié, chut).
JE T'AIME.

Revenir en haut Aller en bas
http://utopianotatemono.forumactif.fr
avatar
Yoru Tsubasa





&& ::
●● Métier: Une des Big Boss Scientifiques... °°
●● Âge du personnage : 33 ans
●● Relationships :
MessageSujet: Re: Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥   Ven 17 Oct - 0:05

Hm, je vois je vois éè Je me posais aussi la question sur les limites, mais en fait, je ne voyais pas Yoru aussi mauvaise fondamentalement. C'est juste qu'elle ne veut pas mourir, tu vois...

Mais bon, j'ai modifié dans un meilleur sens ( et je n'ai pas corrigé je sais je suis désolée ToT ) mais je ne pense pas que je pourrais la faire plus... "pure". Elle a tout de même vécu des moments qui l'ont traumatisée, et je ne peux pas les enlever ;w;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Fille des Cieux

Fondatrice



MessageSujet: Re: Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥   Ven 17 Oct - 0:23


Coucou ma chérie


●● REBONJOUR MA FILLE MA FILLE MA FILLE. Je suis contente que tu l'aies "corrigée" aussi vite ♥. En soi, je ne vois donc plus de problème pour te valider. Elle m'avait juste l'air un peu trop... Impitoyable avant en fait, mais j'aime mieux maintenant, et btw, j'aime toujours autant le personnage. Alors c'est bon, mon ange, tu es validée. ♥


●● Tu peux dès maintenant aller ouvrir ta fiche de liens, faire une demande de logement (mais t'es pas obligé) et même faire une demande de RPs, ou en ouvrir un directement.

Avec amour de ta maman. ♥

Revenir en haut Aller en bas
http://utopianotatemono.forumactif.fr

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yoru Tsubasa || Hide is my strenght, darling... ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Galerie de Yoru
» Alice Darling
» Bonne fête, Hide-hime. [Pv]
» [Mai] Taeyang Hide Doubt Version
» Roses are red, the sky is blue, oh my darling.. I love you... | Nausicaa.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sora no K :: Fiches validées.-