Partagez | 
 

 Karell • help me believe it's not the real me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Karell A. Mint




MessageSujet: Karell • help me believe it's not the real me   Dim 12 Oct - 2:51




∆ ∆ mint + karell amy
feat. kido tsubomi + kagerou project

●● SURNOM : Un jour, un type l'a traité de gazon. On ne l'a jamais revu.
●● ÂGE : 19ans, y paraît.
●● SEXE : Féminin même si on a des doutes.
●● SEXUALITÉ : pansexuelle.
●● GROUPE: tiers.
●● MÉTIER : chef d'un p'tit gang mais chut, faut pas le dire.
I can't escape this hell
so many times i've tried
but i'm still caged inside
somebody get me through this nightmare
I can't control myself


∆ Once upon a time



» Maman, arrêtes de pleurer s'il te plaît.
» Pourquoi papa cri encore en bas ?
» Maman, pourquoi tu as encore des bleus ? Tu t'es encore cognée ?

I’m at war with the world and they
Try to pull me into the dark
I struggle to find my faith
As I’m slippin' from your arms.

Chaque soir, c'était le même refrain. Le même disque qui tournait en boucle. La même horreur qui s'offrait à mes yeux innocents. La même brutalité que je devais subir en silence. Mon père rentrait complètement déchiré de son soi-disant travail. Et un seul détail le mettait dans une rage horrible. La télé trop forte, une assiette oubliée, un coussin par terre, mon unique livre qui traînait, mon doudou sur le sol, ma mère qui n'avait pas pu faire de repas convenable. Tout était un prétexte pour lui taper dessus. Pour lui hurler des atrocités. Mais était-ce sa faute si on avait rien à manger ? Non. Mon père claquait le peu d'argent qu'on avait dans ses boissons et sa drogue. Et moi, cachée, je regardai, le cœur battant à toute allure, mes yeux remplis de larmes, le corps tremblant. Et je me maudissais de ne rien faire, de rester planter là à voir ma mère être ruée de coup, être traitée de catin, de garce et de tout les noms imaginables. Et je le haïssais. Et ma mère refusait de contacter les policiers. Parce qu'elle l'aimait. Peut-on vraiment aimer un type pareil ? Qui vous tapes dessus et vous insultes ? Je n'en savais rien, l'amour, c'était et c'est une belle connerie pour moi.

It’s getting harder to stay awake
And my strength is fading fast
You breathe into me at last

Et puis, il y eut ce soir. Ce soir où je refusa de laisser cette chose se passer encore et encore. Ce soir où je m'interposa entre mon père armé d'un couteau et ma mère qui pleurait, effondrée. Ce soir où je lui tint tête, où je le traitas de minable, de lâche, de merde. Ce soir où il me frappa, où il m'offrit cette longue cicatrice que j'ai dans le dos. Ce soir où il me lacéra le dos avec sa lame. Ce soir où je hurla de toutes mes forces, faisant intervenir les voisins. Ce soir où tout changea, où mon père fut enfermé et ma mère prise en charge. Et moi ? Moi, on m'avait embarqué à l'hôpital, je perdais connaissance, je perdais trop de sang.

I’m awake I’m alive !
Now I know what I believe inside
Now it’s my time !
I’ll do what I want ’cause this is my life

Réveillée. Dans cette chambre trop blanche qui me donnait envie de vomir. Soignée. Mon dos arborait un grand bandage. J'étais fatiguée. Mais je ne voulais pas rester ici, que ferait-on de moi ? Orphelinat ? Famille d'accueil ? Non. Jamais. Je me glissa hors de l'hôpital, crevée, refusant qu'on prenne ma vie en main. Je pouvais me débrouiller. Comme je l'avais toujours fais. Je n'avais besoin d'en personne, j'en étais persuadée. Dans la rue, j'appris à me battre, j'appris à me démerder encore plus, j'appris la loi du plus fort. A se battre pour manger, trouver un toit, voler. J'aimais bien tout ça, ça me donnait cette chose qui faisait que je me sentais vivante, l'adrénaline.

I’m at war with the world cause I
Ain’t never gonna sell my soul
I’ve already made up my mind
No matter what I can’t be bought or sold

Puis, un soir, je sauva la mise d'un type. Un certain Matsuko. Il me remercia et m'emmena avec lui, il me présenta à son boss. Shizuo. Le boss d'une petite troupe, d'un gang. MD. Mad Dogs. Je trouvais ça vraiment con au début. Matsuko me proposa de rester un peu, puisque je l'avais aider, il me devait bien ça disait-il. Je refusa. Mais il finit par me convaincre. Et auprès d'eux, je découvris ce qu'était vraiment une famille. Ils n'étaient pas les meilleurs, pas les plus bons, pas les plus sains. Mais ils étaient soudés. Et j'admirais ça. Quelques jours passèrent, je restais près d'eux, les observant. Dans le gang, il y avait de tout, petits dealers, pickpocket, tueurs à gages, braqueurs en tout genre. Pas des sains, ouais. Et finalement, je resta avec eux. Je fus confiée à Matsuko vu que c'est lui qui m'avait demandé de rester. Il m'apprit un peu les différents boulots. Enfin, j'avais trouvé des gens sur qui me reposer un peu.

When my faith is getting weak
And I feel like giving in
You breathe into me again.

Deux années passèrent. Un soir, dans une fusillade, Matsuko fut gravement blessé. Je parvins à l'emmener à l'abri mais c'était trop tard, il était mort dans mes bras. De toute façon, quand on fait ce genre de choses, il ne faut pas s'attendre à avoir une vie longue. A moins d'être vraiment bon, comme Shizuo qui se montrait être quelqu'un de fort habile. Pourtant, la mort de Matsuko m'affecta beaucoup, il avait été mon premier ami, un protecteur, un frangin. Tout comme le reste du gang, des frères, des sœurs. On se serrait les coudes.
J'entendis aussi parler de la "fille des cieux" et des rumeurs qui circulaient. Mais je n'en avais terriblement rien à faire de ces conneries pour gamin. Qu'est-ce qu'on voulait nous faire gober encore ? Un tas de conneries. Du moins, c'est ce que je pensais.

In the dark
I can feel you in my sleep
In your arms I feel you breathe into me
Forever hold this heart that I will give to you
Forever I will live for you

Un soir, Shizuo disparut. Comme ça. Lors du réveil, lorsque j'allais voir notre chef dans sa pièce, il n'était plus là. Il y avait juste une lettre destinée à moi-même. Plus ou moins puisque une partie était destinée aux Mad Dogs entiers et l'autre à moi. Dans la partie des Mad Dogs, il disait qu'il laissait le gang entre mes mains, qu'il fallait accepter sa disparition, qu'il ne reviendrait peut-être pas et qu'on représentait beaucoup pour lui. Je me souviens que pas mal avait pleuré. Après tout, c'était comme un grand frère, un père même. Dans l'autre partie, il parlait de choses fort étranges. Comme d'enfants des cieux, des érudits, des réprouvés. Il devait être camé en écrivant ça.

I’m awake I’m alive !
Now I know what I believe inside
Now ! It’s my time !
I’ll do what I want ’cause this is my life
Here (right here), right now (right now)
I’ll stand my ground and never back down
I know what I believe inside
I’m awake and I’m alive.

Et voilà donc. Maintenant, me voilà à la tête des chiens fous. Drôle de vie huh ? Bah, je ne m'en plains pas spécialement vous savez, sauf ce petit pincement au cœur de temps en temps quand je pense à ma mère. Qu'est-elle devenue ? Je le saurai peut-être un jour. Peut-être.

Waking up waking up !
Waking up waking up !
Waking up waking up !
Waking up waking up !



∆ You're so badass


Karell n'a rien de bien spécial. Si vous la voyez de dos, vous penserez certainement voir un mec au look spécial. Peut-être un peu petit du haut de ses un mètre soixante dix. Puis, quand vous verrez rapidement son visage, vous douterez. Un mec ? Et puis, en se concentrant un peu sur ce visage aux traits finalement plutôt fins et plutôt beaux, vous constaterez avec amusement que c'est une fille. Une jeune fille au look spécial. Tout simplement. Un mètre soixante dix, soixante kilos, habillée sans cesse d'un sweat-shirt, d'un tissu permettant de camoufler son menton et sa bouche, d'un jean large et de baskets. Capuche remontée sur le crâne parcourue de mèches verdoyantes. Ouais, pas commun. Et si vous vous amusez à l'appeler "cactus", "gazon" ou "plante verte", vous risquez de vous retrouver avec un nez pété ou pire, de ne plus revoir la civilisation. Parce que, sur ce point, elle est susceptible la demoiselle. Ses yeux sont banalement d'un noir profond, yeux qui vous lance sans cesse un regard meurtrier. Pourtant, elle ne le fait pas exprès, et si elle voit que vous avez peur, elle fera simplement "Désolé". Puis, sous ses yeux, de larges cernes. Il faut dire qu'elle ne dort pas beaucoup, insomnie oblige. Son record doit être deux heures par nuit, elle est sans cesse crevée et se plaint tout le temps mais refuse les somnifères.
Sa peau est très pâle, il faut dire qu'elle évite le soleil le plus possible, oh oui. Puis, niveau féminité, elle cache toutes ses formes sous de larges vêtements, donc on n'en voit pas grand chose. De toute façon, ce n'est pas comme si elle avait une poitrine surdimensionnée, loin de là. Par contre, elle a des jambes assez longues, en même temps, un mètre soixante dix ce n'est pas rien m'voyez. Bah, elle est assez banale tout de même, elle ne s'habille simplement pas comme les autres filles, et des mèches cachent sans cesse son œil droit, qui n'a rien de spécial. Mais ça laisse imaginer beaucoup de chose. Une cicatrice ? Un œil en moins ? Borgne ? Œil aveugle ? Non, rien de tout ça.
Aussi, même si elle ne l'a jamais dit ni montré à personne, Karell se trimbale une longue et assez profonde cicatrice dans le dos, démarrant du haut de son dos et descendant jusqu'en bas. Pas bien joli, merci l'géniteur. Mais c'est clair qu'elle ne laisserait voir sa cicatrice à personne.

Karell n'a rien d'un monstre impitoyable. Elle n'est pas cruelle ni sadique. Non, Karell, elle est juste.. spéciale. Enfin, elle est plutôt froide, elle ne sourit pas souvent, rit encore moins et ne lance pas des blagues à tout bout de champ. Et puis, elle n'est pas non plus très bavarde, au contraire, elle en dit le moins possible sur elle et ce sera déjà pas mal si vous obtenez son véritable prénom. Parce qu'elle protège les Mad Dogs, et leur protection passe par elle. Si on ne la connaît pas, on ne les connaît pas. Alors, elle mentira.. ou presque. Elle utilise son deuxième prénom, "Amy". Puis, si vous demandez ce qu'elle fait dans la vie, elle répondra certainement "qu'est-ce que ça peut te foutre ?". Mine de rien, Karell a ses petits airs arrogants. Elle ne se démonte jamais, même si elle est dans une situation mauvaise, elle conservera son arrogance au risque d'énerver d'avantage ses adversaires. Parce qu'elle aime ça, énerver ses adversaires, les voir péter un câble devant sa neutralité, son sang-froid et son répondant. C'est plaisant. Vraiment.
Karell, c'est ce genre de personne solitaire que vous verrez avancer avec des écouteurs plantés dans les oreilles. Et puis, si vous vous rapprochez un peu plus d'elle, vous découvrirez quelqu'un d'un peu plus sympa que prévu. Mais avec un poil de mauvaise foi quand même, par exemple, elle a une trouille bleue des manèges tels que le grand huit, en sortant de ce manège (après avoir gueulé durant tout le truc) elle vous sortira "pfuah, c'est un truc pour les gamins ça" et n'avouera jamais avoir hurlé. Pareil, pour les maisons hantées, elle sera presque accrochée à vous puis vous sortira "nan mais c'était juste pour te faire peur" une fois sortie. Mais bon, en dehors de ça, elle peut vraiment se montrer sympa, en particulier avec les plus jeunes qu'elle.
Cependant, elle a étrangement le sens de la justice, amusant pour une chef de gang nan ? Enfin, c'est à dire que si elle voit quelqu'un se faire frapper, elle ira directement. Oh oui. Elle déteste ça, la violence. Bien sûr, si elle doit se battre, elle n'hésitera pas puisqu'elle sait se battre.. à la barbare. Disons qu'elle a apprit le combat dans la rue m'voyez. Mais je peux vous assurer qu'elle se bat drôlement bien et que ses adversaires finissent par déguerpir ou a chouiner, se faire tordre un bras c'pas cool.
Sinon, histoire d'en savoir un peu plus sur ses goûts, voici :

Like : le rock - la nuit & ses étoiles - les endroits sombres - les friandises en tout genre - la viande crue - jouer au basket - les gens drôles - les peluches en forme de panda.

Dislike : les gens qui gueulent pour rien - les insultes gratuites - les chiens (elle a même peur des yorkshire..) - les maisons hantées, les films d'horreurs ou les manèges genre grand huit - ne pas comprendre pourquoi on se fiche d'elle - les types qui se croient au dessus de la gente féminine.


∆ & toi, t'es qui ?

●● Ton peuseudo : ça dépend, disons que je n'en ai pas de définitif.
●● Âge : telle est la question.
●● Zelda ou Link ? Les deux telle est aussi la question.
●● Comment tu nous a trouvés ? En vous cherchant (a)
●● Des suggestions ? pudding.
●● Le mot de la fin, alay ! pudding x2 ee.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Karell A. Mint




MessageSujet: Re: Karell • help me believe it's not the real me   Lun 13 Oct - 1:04

ow, un dp, c'pas beau éwè.
mais c'est pour dire que j'ai terminé ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Fille des Cieux

Fondatrice



MessageSujet: Re: Karell • help me believe it's not the real me   Lun 13 Oct - 1:49


Welcome !



●● "Like : le rock" je t'aime. "la nuit & ses étoiles" je t'aime. "les endroits sombres" j'ai peur de toi. "les friandises en tout genre" je saurais à qui les donner quand j'en voudrais pas. "la viande crue" C'est sérieux ? ee. Putain tu t'entendras très bien avec Abel. ET PUIS D'OÙ JE SUIS UNE CONNERIE POUR GAMINS JEUNE FILLE ? J'VAIS TE BOTTER LES FESSES ON EN REPARLERA. *toussote* Herm. Donc. J'ai bien tout lu ta fiche, et pour ma part elle ne me pose pas spécialement de problème. Il y a quelques fautes ça et là mais...Errare humanum est, et comme dit dans le Règlement, on n'est absoooolument pas un forum élitiste. Loin de là même. D'ailleurs son histoire est affreuse et j'en ai marre que vous me fassiez tous mal au coeur avec vos histoires horribles là D8. Bref bref uu. Du coup bha... T'es validée ma grande. Amuses-toi parmi nous, et encore bienvenue. ♥
On a une deuxième fougère *^*. Et je me suis d'ailleurs permise de bien mettre ton avatar parce que tu avais mis le mauvais lien, pouet. Donc voilà voilà.

●● Tu peux dès maintenant aller ouvrir ta fiche de liens, faire une demande de logement (mais t'es pas obligé) et même faire une demande de RPs, ou en ouvrir un directement.

Caresses célestes sur toi. ♥

Revenir en haut Aller en bas
http://utopianotatemono.forumactif.fr

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karell • help me believe it's not the real me   

Revenir en haut Aller en bas
 

Karell • help me believe it's not the real me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tifo WAC vs RCA ( A ne pas rater )
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» The Real Michel Martelly
» Tourisme: les joyaux de Fort-Liberte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sora no K :: Fiches validées.-